+33 6 42 28 45 59 hotel@etoiledemarie.eu

Tourisme

à Rocroi et ses environs

Liens utiles à Rocroi

(cliquer sur le texte correspondant pour obtenir le lien)

Office du tourisme de Rocroi

Musée de la bataille de Rocroi

Ville de Rocroi

Piscine de Rocroi

Infos ardennes

 

 

Le Manoir de Tromcourt

Nous vous recommandons, pour vos séjours au-delà de la frontière, en Belgique des chambres d’hôtes au Manoir de Tromcourt.

Cette demeure du 17ème siècle se situe à Couvin à 20km de Rocroi.

Ils disposent d’un grand parc avec différents animaux : lamas, daims, chèvres, oies, paon etc

Site internet : Tromcourt.com

 

 

Forteresse à Montcornet 

Au centre de MONTCORNET, à 10 km de Charleville-Mezières, les vestiges d’une forteresse du XVieme siècle, œuvre des Croy, s’étendent sur un hectare et demi.Les ruines sont inscrites à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1926.

 

Heures d’ouverture : De Pâques au 31 octobre : les week-ends et jours férié de 14h à 18h. 

En juillet et août : tous les jours, sauf le lundi de 14h à 18h. 

info@chateaudemontcornet.fr

 La place Ducale

Fondée en 1606 par Charles de Gonzague, Charleville est un très bel exemple d’urbanisme du début du XVIIe siècle. Au centre de la ville vous découvrez la célèbre Place Ducale qui eut comme modèle la Place des Vosges, avec son cloître urbain entièrement fermé par des pavillons de pierre, de brique et d’ardoises.

 

 La maison de l’ardoise

La Maison de l’Ardoise est un musée situé au cœur de Rimogne.

Plusieurs salles retracent l’histoire de ce qu’a été l’extraction de l’ardoise à Rimogne. Une maquette géante montre au visiteur l’implantation des différents points d’extraction et des différents bâtiments relatifs aux ardoisières. Le musée étant installé en partie dans l’ancienne centrale électrique, il est possible de voir ces anciennes installations. De nombreuses cartes postales et agrandissement viennent raconter ce qu’a été l’histoire de la centrale.

Le point d’orgue de la visite du musée est le chevalement avec sa charpente en bois et le puits de 185 mètres de profondeur situé à l’aplomb ainsi que la salle du treuil. Une vitre transparente disposée sur le puits permet d’en voir une partie. C’est de la qu’on a remonté la pierre jusque dans les années 1930, années à partir desquelles se sont produits de violents éboulements. La vie quotidienne de l’ardoisier n’est pas oubliée. Le culte de Sainte Barbe était au cœur de la vie des ardoisiers, de nombreux objets comme des statues ou des tentures de procession le montrent. La maquette d’une maison d’ouvrier montre la réalité de la vie sociale.