+33 6 42 28 45 59 hotel@etoiledemarie.eu

Histoire

de la bataille de Rocroi

Nous sommes en 1643. Louis XIV a 4 ans.
Le cardinal de Richelieu est mort l’année précédente soit le 4 décembre 1642.
Louis XIII, son père, est mort le 14 mai 1643.
Cet état de fait incite les espagnols, qui occupent à peu près la Belgique et la Hollande, à attaquer la France.
Les troupes espagnoles franchissent la frontière à la hauteur de Rocroi sous le commandement de don Francisco MELLO.
Le jeune duc d’Enghien, qui commande les troupes françaises, inférieures en nombre, est pressé d’en découdre. Il va compenser son infériorité numérique par sa rapidité de manœuvre et par un large usage de la cavalerie.

Bataille
Bataille

La bataille  de Rocroi met fin à l’invincibilité espagnole, depuis près d’un siècle, sur les champs de bataille européen.
La tactique espagnole reposait sur l’utilisation des « Tercios », unités composées de piquiers, d’arquebusiers et de fantassins armés d’épées.
Cette victoire va changer le cours de la guerre de trente ans qui ravage l’Europe centrale depuis 1618.
Cette victoire inespérée, est due au génie tactique du duc Louis d’Enghien, cousin de Louis XIV.
A ce titre il est appelé « premier prince du sang » et porte le titre de Monsieur le Prince.
La principale demeure de la famille CONDE était le château de Chantilly, au nord de Paris, qui se visite même si elle a été largement remaniée au XIXème siècle.

 

A partir de cette bataille, le fantassin espagnol, qui avait une réputation d’invincibilité, perd sa suprématie au profit de la cavalerie française.

Ce rôle sera progressivement remis en cause jusqu’à la bataille de Fontenoy, un siècle plus tard (1745) où l’artillerie pèsera d’un poids plus lourd.

Bataille
stèle de la bataille de Rocroi

 

Une stèle a été érigée au milieu de la campagne, au sud de Rocroi, à l’endroit présumé du centre de la bataille.

Cette victoire française est d’autant plus importante, qu’en cas de défaite, il n’y avait plus de ligne de front jusqu’à Paris et les conséquences auraient pu être catastrophiques.

Elle sauve le règne de Louis XIV en affirmant la nouvelle suprématie française sur les champs de bataille.